Saint Joseph charpentier - Georges de La_Tour - dans années 1640 -45 - Musée du Louvre Par

 PARENTS SEULS

ANNÉE B

RENCONTRES

Le parcours Parents Seuls

De 2005 à 2015, le Père Louis Pelletier a accompagné un groupe de Parents seuls au centre de la Trinité à Paris, dans le cadre de l'association Amour et Vérité fondée par la communauté de l'Emmanuel. Le Père Pelletier travaillait avec une équipe de Parents Seuls qui ont connu l'épreuve de la souffrance subie après un divorce, une séparation ou un veuvage. Ils apportaient leur témoignage en complément de l'enseignement du Père.

Le parcours proposé aux parents seuls est développé sur deux années  (A et B) qui commençaient en septembre et se terminaient en juin. Il consistait à des rencontres mensuelles avec un temps de louange, suivi d'un enseignement accompagné de témoignage et de temps de parole dans des groupes de partage, puis d'un temps d'adoration et enfin d'un temps convivial autour d'un dîner fraternel.

Durant les sessions d'été à Paray-le-Monial, trois rencontres pour Parents Seuls étaient organisées sur une semaine, pour toucher, à travers les situations douloureuses de chacun, l'amour et la miséricorde du Christ.

Quelques témoignages :

"Un jour, j'ai rencontré le Père Louis qui m'a dit de faire l'acte de foi que Jésus était là. Je me suis accrochée à cette parole comme à une bouée. À chaque moment où j'étais submergée par la peur ou le désespoir, je me redisais, avec ma volonté : "Je ne suis pas toute seule, Jésus est là, je le crois." Et petit à petit, j'ai découvert la présence de Dieu et son action concrète dans ma vie. J'ai découvert à quel point il m'avait portée littéralement, surtout quand j'allais le plus mal, justement dans les moments où j'avais eu l'impression que Dieu se désintéressait de mon sort."

"Au cours d'un enseignement dans le cadre du parcours des Parents Seuls, le Père Louis nous a expliqué que toutes nos relations seraient indéfiniment parasitées tant que nous ne serions pas configurés au Christ. Ce fut un électrochoc. (...) J'ai été invitée à relire ma vie sous le regard de Dieu. Dieu m'a révélé qu'il avait toujours été auprès de moi. (...) Il m’a ouverte à un possible chemin de pardon qui me libère et libère l'autre."

"En préparant cet enseignement avec le Père Louis, j’ai pu mettre des mots sur la motion intérieure qui m’a guidée : pour moi, le mariage était (et est toujours) signe de l’Amour de Dieu pour ses créatures ; mais je ne savais pas décrire cette conviction intime que Louis vient d’exprimer : l’amour humain et la façon de le vivre dans la conjugalité et l’union intime est en quelque sorte un indice pour nous faire entrevoir l’Amour de Dieu et nous amener à mettre la recherche de cette union à Dieu en premier."